L’interview déco décalée de Galerie HSP

Galerie_HSP3

La Nuit de la Déco : Pouvez-vous vous présenter aux lecteurs et indiquer ce que vous faites ?

Hélène de Saint Pierre : Architecte DPLG, j’ai débuté comme décoratrice chez le grand antiquaire parisien Jean Gismondi. Une dizaine d’années plus tard, je crée ma propre agence et réalise de nombreux chantiers de décoration, publics (rénovation des ambassades de France à Belgrade, Bruxelles et Ottawa) et privés, en France et à l’étranger. Dans cet environnement et au fil des années, l’œil se cultive, devient plus exigent et plus sélectif : c’est alors que la création de Galerie HSP s’est imposée comme une évidence…

 La Nuit de la Déco : Pouvez-vous nous raconter comment s’est écrit le scénario de votre boutique ?

Hélène de Saint Pierre : Galerie HSP est née, en une seconde, en plein été, d’un pari avec moi-même, celui de proposer une alternative au design à grande échelle. Vous découvrirez donc une sélection volontairement réduite d’objets de créateurs contemporains, réalisés en petites séries, séries limitées, voire en exclusivité, toujours Made in France. C’est le plaisir de l’objet design dessiné, issu d’un savoir-faire, de l’objet que l’on conserve et que l’on transmet. Chaque objet a une histoire…

En 2013, une e-shop Galerie HSP voit le jour et propose luminaires, vases, bougeoirs, services de table, coussins et divers accessoires de décoration, sélectionnés avec soin et passion !

En 2014, devant l’intérêt suscité par ce nouveau concept, nous ouvrons une boutique, ce qui permet au simple curieux, à l’amateur comme au collectionneur de venir discuter design autour d’un café ou d’un thé, tout en découvrant la collection qui démarre à quelques dizaines d’euros.

La Nuit de la Déco : L’anecdote qui a marqué cette dernière année dans votre boutique ?

Hélène de Saint Pierre Une personne s’attarde longuement devant la vitrine, entre et me demande avec aplomb ce que je peux lui proposer comme miroir ancien en bois doré ! Comme quoi, on ne voit que ce que l’on veut bien voir ! Renseignements pris auprès des voisins, un antiquaire m’a bien précédée dans les lieux, mais c’était il y a plus de 20 ans !

La Nuit de la Déco : Une bonne raison de traverser la France pour venir chez vous ?

Hélène de Saint Pierre : Traverser la France pour venir chez moi me semble un peu excessif ! Mais traverser Paris pour venir chez moi suffit à me ravir !

La Nuit de la Déco : Vos 5 Objets fétiches dans la boutique (Ceux que vous aimeriez  ne pas vendre  pour les garder…) ?

Hélène de Saint Pierre

– le fameux bol à pattes Yéti, d’Aurélie Dorard

– l’indispensable pot à crayons Colin, de Ronan Bouroullec

– le photophore Aïoli, de Pucci De Rossi, pour les tables d’été

– le vase Acrobates, de Jean Boggio

– le service de table Free Bird, de Claire Brewster

La Nuit de la Déco : Quelle est d’après votre expérience la tendance déco pour le

printemps 2015 ?

Hélène de Saint Pierre : Printemps, été, vacances ! Il ne faut pas hésiter à jouer avec les tendances et les styles ! La décoration, c’est aussi l’art de personnaliser votre intérieur en s’amusant des modes et en détournant les codes : humour et fantaisie doivent être au rendez-vous.

La Nuit de la Déco : Quand les gens poussent pour la première fois la porte de votre boutique, qu’aimeriez-vous qu’ils ressentent ?

Hélène de Saint Pierre : J’aimerais qu’ils ressentent de la curiosité :

–     Mais qu’est-ce que c’est que ce bol avec des pattes ?

La Nuit de la Déco : Quand ils en repartent, qu’aimeriez-vous qu’ils se disent ou disent à leurs amis ?

Hélène de Saint Pierre :

–   J’ai découvert une boutique de déco, si tu savais… C’est grand comme une boîte à souliers, mais ça vaut le déplacement … Et puis, la « patronne » est plutôt sympa… Et si t’achètes rien, c’est pas grave ! Elle ne t’en veut pas ! On a passé un super moment à parler de design avec d’autres personnes qui étaient là ! Cette galerie, c’est le dernier salon où l’on cause !

La Nuit de la Déco : Quelles sont vos sources d’inspiration pour vos achats, l’aménagement de la boutique et vos vitrines ?

Hélène de Saint Pierre :

C’est mon œil qui fait la loi ! Mon œil a trente ans de métier : il s’est formé puis, chose très importante, il s’est déformé ! C’est ce décalage qui le rend libre dans ses choix… Quant à moi, je veille à ce que ses propositions restent  fidèles au concept de la galerie… Nous formons une bonne équipe !

La Nuit de la Déco : Avez-vous un type d’objet que l’on trouvera toujours chez vous décliné en plusieurs matières ou couleurs (vaisselle/ bougies/ bougeoirs/ luminaires..)

Hélène de Saint Pierre : Bien sûr ! Des bougeoirs, candélabres et photophores, mais dans des matériaux plus rares : bronze, fonte d’aluminium, porcelaine de Limoges… pour leur rôle tantôt intimiste, tantôt festif.

La Nuit de la Déco : Si vous deviez imaginer un objet de décoration pour la maison ce serait quoi ?

Hélène de Saint Pierre : Un miroir !

La Nuit de la Déco : Et donc pour la suite, quels sont les projets de votre boutique?

Hélène de Saint Pierre : Editer de jeunes créateurs.

La Nuit de la Déco : Un message à passer aux lecteurs ?

Hélène de Saint Pierre : Acheter moins mais mieux ! A partir de là, à chacun son bon goût et son mauvais goût ! Evitons simplement de sombrer dans le « sans goût » : la déco n’est pas faite pour s’ennuyer !

La Nuit de la Déco : Quelle idée ou astuce déco souhaitez-vous partager avec nos lecteurs ? (C’est promis ça reste entre nous…)

Hélène de Saint Pierre :

– Voir, voir et encore voir : autrement dit, faites-vous l’œil, sans préjugés…

– Je suis une adepte du « Rien, c’est mieux » : autrement dit, débarrassez-vous, sauf si c’est sentimental, des choses de petite qualité ou « petite mode ».

– Voir grand, même si l’espace est réduit : mieux vaut un grand tapis qu’un petit, une grande photo au mur qu’une petite…

La Nuit de la Déco : Que représente pour vous la Nuit de la Déco ?

Hélène de Saint Pierre :

Une vision avant-gardiste de sa créatrice, Astrid Mora ! Lassés du diktat des chaînes de magasins qui nous proposent les mêmes choses aux quatre coins du monde, n’allons-nous pas assister à un retour au commerce indépendant à taille humaine et à valeur humaine ajoutée, loin de la banalité et de l’uniformité ?

 

La Nuit de la Déco : Quelques réponses « tac o tac » :

Mur de couleur ou mur blanc ? A voir au cas par cas.

Contemporain ou classique ? Tout ! C’est de la boulimie ! Chaque époque produit des objets de qualité.

En déco, une peinture ou une photographie ? Peu importe, tant que cela apporte quelque chose au décor !

Canapé ou fauteuil ? Fauteuil : le pire exercice de style qui soit pour un créateur, mais le plus intéressant car, à la folie de la création, il faut allier esthétisme et confort.

Nappe ou set de table ? Nappe l’hiver, sets l’été : une façon économique de changer d’air !

Rideaux ou stores ? Ce que j’appellerais des rideaux-stores : des rideaux non doublés, cassant au sol et laissant filtrer la lumière, sans embrasses, dans de belles matières.

Déco d’hiver ou déco d’été ? Les deux, mon Général ! Comme au XVIIIe siècle, où l’on avait le chaleureux « meuble d’hiver » en velours ou tapisserie, et le rafraîchissant « meuble d’été » en soierie ou cotonnade. Une interprétation moderne serait de jouer sur certains accessoires ou sur les « consommables », tels la matière  et la couleur du linge de maison ou de table, la couleur des bougies, la variété des fleurs… Car rien n’est plus agréable que le rythme des saisons.

Campagne ou ville ?

Mon côté « ville » : une maison, comme à la campagne !

Mon côté « campagne » : un jardin de ville !

En silence ou en musique ? En silence la plupart du temps et surtout à la galerie : avez-vous remarqué comment la moindre boutique est maintenant sonorisée comme un supermarché ! Et ces boutiques préfèrent perdre des clients que de renoncer à leur bruit de fond !

Quelle est votre pièce à vivre préférée chez vous ? Mon balcon : c’est l’ouverture sur le monde !

Ambiance déco épurée ou chargée ? Ambiance dessinée !

Déco permanente ou changeante ? Changeante, bien sûre, après tout ce que je vous ai dit ! L’idéal serait de changer également de lieu ! J’aime déménager ! Mais c’est là la névrose des décorateurs…

Contact de votre boutique avec vos heures d’ouverture

Galerie HSP, Village Suisse, 13, rue Alasseur 75015 Paris

Horaires d’ouverture : jeudi, vendredi et samedi de 14h30 à 19h ou sur rendez-vous

Tél. : 01 43 06 62 60

www.galerie-hsp.comwww.blog.galerie-hsp.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  purchase college term papers